Moufette_m_nage             Concernant mon déménagement, as-tu remarqué que je poétise mes titres ? Je t'avais dit que ce serait wagnérien... Après les inquiétudes "placards", évoquons les angoisses "bibliothèque". Question dans l'assemblée : "est-ce que tu emportes tout ?". Oui, je prends tout ; le contraire n'est même pas envisageable. "Où est l'angoisse alors ?" : je prends plus que tout.

             Voilà : tous les livres nous suivent donc, poches, beaux livres bien lourds et fragiles, guides touristiques, ouvrages d'étude et livres de cuisine. Imaginez : même mes livres de géographie, mouahahahahahaha ! Hum. Bon. J'ai longuement hésité à cause de l'humidité, mais la climatisation devrait aider à vaincre les attaques de la fongisphère (et si tu as une idée de génie qui pourrait les aider à encore mieux vivre leur installation là-bas, elle est la bienvenue. Les saupoudrer de talc ? Euhhhh...).

              Mais, en plus de ces livres, je songe depuis des jours et des jours à ceux que je veux acheter : car on trouve certes des librairies à Bombay, dont une excellente paraît-il, mais le français y est introuvable. Et il ne faut pas trop compter sur les livraisons. Alors même si j'aime particulièrement lire en anglais, on a envie parfois de revenir à sa langue maternelle, surtout dans un environnement aussi dépaysant. D'où, comme le disent nombre de forums d'expatriés : "emportons la F*n*a*c dans nos cantines et nos valises !!!".

                 Alors, je me tourne vers toi, lecteur ! Il s'agit de me conseiller des livres : quelles oeuvres pourraient me permettre de combler d'éventuels moments de nostalgie, d'ennui ou de mal du pays ? Quelles oeuvres sont suffisamment passionnantes pour cela ? (Toutes, oui, je sais, mais financièrement et mètrecubement parlant, je ne peux pas...) .

                  Quant à la dernière question (quelles oeuvres ai-je toujours rêvé de lire ou de recommencer ? Tellllllllement), j'y ai répondu en jetant mon dévolu sur, tadam !, des auteurs français que j'affectionne particulièrement. Car les oeuvres britanniques et américaines que je privilégie d'habitude, je les trouverai sans problème là-bas. Déambuler de conserve avec Stendhal dans les rues de Rome ou de Florence, entrer dans l'univers grandiose et inquiétant de L'Homme qui rit ou combler les trous de la Comédie humaine et des Rougon-Macquart : c'est bon. J'attends désormais vos lumières sur d'autres oeuvres denses, offrant matière à réflexion ou procurant un plaisir intense (et avouable...) : juste une indication, j'ai tendance à préférer laisser passer une bonne vingtaine d'années minimum pour laisser le temps faire son tri (mais j'essaie d'être ouverte quand même, difficilement, mais j'essaie...), en revanche, j'affectionne tous les genres : alors lâchez-vous !

Note : j'ai pris note des conseils sur vos blogs respectifs, et dès que j'aurai une connexion là-bas, j'utiliserai les ressources des bibliothèques électroniques et de Gallica. Même si l'aspect charnel du livre manque dans ces cas-là... Enfin, côté livres de cuisine, j'ai déjà rempli ma hotte (vous en saurez plus bientôt) ! Alors, fouillez vos bibliothèques à la recherche des perles rares !!!