Aujourd'hui, on se la coule douce. Enfin, pas tous mais Tac et moi, oui. Car c'est aujourd'hui férié dans certaines entreprises du fait de Bakri Id ou Id-ul-Zuha, mieux connue des francophones sous le nom d'Aïd el-Kébir. Les musulmans du monde entier commémorent en ce jour la soumission d'Abraham lors du sacrifice d'Isaac. Sacrifice qui n'aurait pas eu lieu, je vous le rappelle ; les moutons en revanche ne sont pas épargnés, miam... Nombre de musulmans bombaïtes se dirigent donc vers la mosquée Haji Ali, située non loin de chez nous, arborant leurs plus beaux saris et salwar-kameez, car peu de femmes sont voilées de noir à Bombay (le noir est un peu l'antithèse de l'esthétique indienne) ; et évidemment, nombre d'hindous cheminent au même moment vers le temple de Mahalakshmi, situé juste à côté parce qu'aujourd'hui, c'est mardi donc le jour de dévotion à Ganesh. Quel rapport avec le temple dédié à Mahalakshmi ? Oui, voilà, c'est ça.

Ganesha

               Toujours est-il qu'en Inde, c'est un peu la folie quand on regarde un calendrier : on reste bouche bée devant le nombre de fêtes, festivals, nouveaux ans (wouaw !), grands rassemblement et autres occasions de s'en mettre plein la panse. Il faut dire que la multiplicité des religions professées sur le territoire est, je crois, inégalée partout ailleurs. Et chacune y va de de son anniversaire, de son moment saint, et de sa nouvelle année : sinon, ce n'est pas drôle. Et il faut y ajouter évidemment les jours de fête nationale fériés dans toute l'Union indienne, le Republic Day le 26 janvier, l'anniversaire de l'indépendance le 15 août et de la naissance de Gandhi le 2 octobre. Chaque Etat y va des siennes avec des fêtes d'Etat, évidemment, comme le Maharashtra Day tombe le 1er mai et l'anniversaire de la naissance du Dr. Ambedkar le 14 avril ; puis y ajoute des fêtes religieuses qui varient en fonction des majorités confessionnelles de l'Etat. Certains choisissent de ne pas "férier" tel jour, mais le voisin oui. Conclusion : si tu choisis bien ton Etat, héhéhé...

               Concernant le Maharashtra, l'Etat de Bombay, nous sommes pas trop mal lotis avec vingt-sept jours fériés en 2008. Je te vois déjà ouvrir des yeux grands et arrondis, mais la subtilité est là : les entreprises ne sont pas obligées de prendre tous les jours fériés. Dommage. Il s'agit en fait plutôt d'une politique du choix : l'entreprise fermera pour un certain nombre de jours dans l'année (vingt-et-un pour Tac, quand même ! Mais cela compense un peu la perte des RTT quand on est expatrié...) ou  bien ne les prendra pas tous et en laissera un nombre défini à la discrétion des employés. Un hindou ne viendra pas lors de la fête de Ganesh le 3 septembre, tandis que son collègue sikh absent pour l'anniversaire du Guru Nanak le 13 novembre remplacera son ami parsi lors du nouvel an le 19 août.

               Et qui doit se prendre la tête comme pas possible pour faire les emplois du temps, organiser les réunions, faire en sorte que le travail soit fait en temps et en heure ??? ... Et bien personne : en Inde, on voit, on s'adapte et on fait avec !