Oui, on ne s'en lasse pas, de vadrouiller : la Moufette est un animal itinérant...

               Délaissant la fournaise de Bombay (36° en permanence, et la nuit je me demande si cela descend réellement), nous partons vers de nouveaux horizons : Calcutta (OK, la fournaise ne devrait pas être si différente) puis une remontée en train vers les montagnes mystérieuses d'un tout petit pays, très à l'écart des sentes touristiques, le Bhoutan.

                Pimousse est en train de vous montrer où cela se trouve sur la carte...

               C'est un pays où faire du tourisme est absolument indécent, en temps de crise ou pas, il faut l'avouer : ainsi, tous ceux qui ne sont pas Indiens (ou Népalais j'imagine) doivent s'acquitter de... assieds-toi... 200$ par jour de visite par personne (le tarif a même augmenté début avril). C'est un moyen comme un autre de racketter les touristes, mais surtout de bloquer tout accès en masse au pays : la raison officielle est la préservation de l'environnement et des traditions. Peu de touristes occidentaux, donc. Le Bhoutan est réputé pour ses paysages, ses monastères, ses traditions, son accueil et sa douceur de vivre. A ce prix-là, en même temps, vaudrait mieux. A l'origine, j'avais hurlé, pensant qu'il s'agissait d'une taxe simple sur l'entrée ; en réalité, c'est un paiement qui comprend transports, hébergement, nourriture et guides (peut-être entrées des monuments si tant est qu'il faille payer son écot, je ne sais pas encore). A voir donc.

                 Mais c'est aussi un pays où le bonheur a été placé devant l'économie, puisque c'est le BIB, le Bonheur Intérieur Brut, qui est calculé chaque année, en fonction de la satisfaction de ses habitants en matière de soins, d'éducation (tous deux gratuits), de respect de l'environnement, de niveau de vie etc. Et des jours de congé sont parfois alloués pour aller recenser... les arbres. Pour couronner le tout, et c'est le cas de le dire, le processus démocratique a été étonnant alors même que l'Asie est rarement un exemple en cette matière : c'est le roi qui, en 2005, a décrété que son royaume deviendrait à partir de 2008 une démocratie parlementaire. Transition démocratique réalisée en novembre, sans à-coups, avec la possibilité réelle pour le Parlement de désavouer le roi s'il le désire.

               Enfin, si le piment est le plat national (j'entends par là qu'il constitue le plat lui-même...), d'étranges dessins ornent de nombreux murs. Paraît-il. Je vais aller vérifier tout ça et je vous ramène des photos...

Bhoutan

Note : si tu n'es toujours pas convaincu qu'il y a un peu du n'importe quoi dans ce pays, lis la suite. "Dans les années 1970 et 1980, le gouvernement royal du Bhoutan a émis des timbres-poste aux formes et dans des matières originales afin d'obtenir de nouveaux revenus. Certains timbres sont de forme ronde et en carton, d'autres sont en feuille d'acier et il existe même une série (très rare) de timbres ronds, en matière plastique, qui sont de véritables disques avec des microsillons sur lesquels est enregistré l'hymne du Bhoutan. Il existe aussi des timbres en 3D représentant des masques, des animaux ou des automobiles anciennes (un comble dans un pays où il n'y a pratiquement pas de routes...), des timbres parfumés à la rose et même une série de timbres en plastique en relief représentant des grands hommes du XXe siècle : Winston Churchill, Charles de Gaulle, Gandhi, John Fitzgerald Kennedy, Dwight David Eisenhower, etc. Les plus beaux sont sûrement la série de timbres en soie véritable représentant des peintures religieuses locales. Ces timbres sont aujourd'hui très recherchés par les philatélistes. Le promoteur de cette production philatélique, l'Américain Burt Todd, en a fait débuter la production en 1962. Des timbres destinés à la poste aérienne ont été diffusés avant même que le pays soit doté d'un aéroport. Sept modèles munis d'une piste enregistrée diffusant un message ou un air musical audible à l'aide d'un tourne-disques ont été émis en 1973, année qui fut aussi marquée par l'émission de timbres parfumés. Un CD-ROM frappé d'une valeur, contenant des séquences vidéos, a été conçu par Frances Todd Stewart (la fille de Burt Tood), pour être diffusé en 2008, à l'occasion du couronnement du cinquième roi et du centenaire de la dynastie" (source : Wikipedia).