Dexter              Aujourd’hui ? Je me penche sur le générique de Dexter.

             Il fait partie de ces génériques qui... gratouillent. Léché, policé, parfait esthétiquement et musicalement et... qu'il est impératif au bout d'un certains nombre d'épisodes de zapper tellement il gratouille, justement.


             Quoi que c'est : Dexter Morgan (Michael C. Hall) travaille à la police de Miami comme spécialiste des tâches de sang le jour, en médecine légale donc, et la nuit est tueur en série. Il choisit des victimes qui sont expressément coupables de meurtres car il obéit à un code de conduite, enseigné par son père adoptif lui-même policier. Tout l'enjeu pour Dexter est donc de mener la vie la plus normale possible tout en découpant ses victimes la nuit, et en évitant que ses collègues (dont sa soeur, jouée par Jennifer Carpenter) ne le découvrent.


              Je ne m'étends pas plus sur la série elle-même, j'en avais parlé ICI et LA.

              Le générique ? Hmmmmmm., un bijou à lui tout seul. Des couleurs acides et éclatantes sur un fond gris-vert rassurant et moelleux dans le flou de la caméra. Dexter est en effet précis, méthodique, rassurant parce qu'il agit avec précision et rapidité. dans une réalité complexe et opaque. Il n'apparaît d'ailleurs que par morceaux dans le générique (un bras, une main, le cou et enfin le visage) tout comme fonctionne son mode opératoire de tueur qui découpe ses victimes. L'enchaînement des séquence est parfait, rebondissant sur une musique en pointillés à la phrase musicale irritante...

              S'inspirant du générique du film American Psycho, le principe suivi est l'élément qui gratouille justement : décevoir les attentes du spectateur. Tout se joue là-dessus : Dexter est un tueur en série et découpe ses victimes ? Et c'est une succession de scènes macro d'un carnage sans nom : dissection, découpe, strangulation, sang... Le tout, avec une belle orange sanguine délicatement pressée, un oeuf au plat percé (référence à Un Chien andalou ?), du porc grillé pour un bon petit déjeuner... Rasage, habillage, tout fait croire que l'on assiste à une scène de meurtre alors qu'en fait, ce n'est qu'une scène de "routine matinale". Brillamment mise en scène au point que le petit sourire de Dexter sortant de chez lui ne peut nous empêcher de frissonner.

              Insupportable donc, mais excellent générique que celui de Dexter !