Dirty_Sexy_Money                J'avoue : j'ai regardé tous les épisodes disponibles de cette série presque d'une traite... Mais tout d'abord, quelques petites indications : sur les vingt-trois épisodes tournés, seuls dix-neuf ont été diffusés car la série n'a pas eu le succès escompté. De plus, l'ensemble a du être remanié du fait de la grève des scénaristes à Hollywood en 2007, et cela se sent un peu au passage de la première à la deuxième saison.

                 L'intrigue générale est assez savoureuse, un véritable Dallas-et-Dynastie d'aujourd'hui : à New York vit la richissime, médiatique et controversée famille Darling. Un avocat idéaliste, Nicholas George, fils de l'avocat de la famille qui disparaît dans un mystérieux accident d'avion est appelé au même poste. Il l'accepte pour découvrir qui a tué son père, se laissant par là entraîner dans les exigences et les compromissions de cette famille remuante.

                Et tout d'abord les acteurs. Hmmmm, du grand art. Donald Sutherland (Les Douze Salopards, M. A. S. H., Johnny Got His Gun, JFK, entre autres) joue le patriarche tout-puissant, manipulateur et affectueux malgré tout, excellentissime ; William Baldwin en fils aîné, avocat et politicien entraîné dans un ménage à trois rocambolesque ; Jill Clayburgh en mère manipulatrice, passionnelle et aimante ; et l'excellent Glenn Fitzgerald, pasteur, infidèle et se découvrant peu à peu. Les personnages sont riches d'une palette d'émotions complexes, pris dans des situations délicates qui fonctionnent réellement : on y croit. Même Lucy Liu (de la série Ally McBeal entre autres) qui me hérisse à sa première apparition devient extrêmement intéressante au final. Seul Peter Krause, qui joue le personnage principal, est un peu décevant : tout à fait à sa place, certes, car les rôles de père de famille pris au dépourvu et devant gérer des situations difficiles semblent faits pour lui (Six Feet Under, The Lost Room), mais il se laisse ici trop facilement manipuler et, surtout, pendant trop longtemps. Certaines chausse-trappes dans lesquelles il s'engouffre sont un peu trop manifestes.
                Toutefois, cela se regarde comme une série très divertissante, drôle, piquante et des rebondissements qui tiennent vraiment en haleine. J'attends donc avec impatience que soient diffusés les quatre derniers épisodes (à partir du 18 juillet 2009 sur la chaîne ABC, paraît-il) !!!

La_vie_vue_d_un_rickshaw_petit

Hier et aujourd'hui, je te fais entrer dans le quotidien de la parfaite ménagère en Inde : où comment galoper après les éponges et le sucre en poudre...