The_Big_Bang_Theory***Avertissement : j'ai été déçue par cette série, donc si tu comptes la regarder ou que tu es en train de le faire, ne lis pas ce billet, fais-toi ta propre opinion.***

               Ayant récupéré les deux saisons de cette série dont j'avais entendu du bien, je me frottais les mains d'aise. Et le résultat n'est malheureusement pas à la hauteur de mes attentes : c'est une série très agréable à regarder, mais cela s'arrête là, et je dirais même que l'on commence à s'ennuyer un peu dès le début de la deuxième saison.

             Le principe de The Big Bang Theory est simple : un appartement occupé par deux colocataires, Leonard et Sheldon, visités souvent par leurs deux amis Rajesh et Howard, voient emménager d'un très bon oeil leur nouvelle voisine, Penny. Cela rappelle peut-être Friends ? Je ne sais pas, c'est une série dont je n'ai jamais pu regarder plus de trois minutes, allez savoir pourquoi. En tout cas, tout tourne autour de savoir si l'un de ces quatre nerds typiques (ils sont tous scientifiques de haut niveau) va parvenir à conquérir cette blonde néo-Britney.

            Oui, il y a de très bons moments quand on dépasse le troisième épisode (la série met un peu de temps à décoller), mais rapidement le schéma devient simpliste : du côté des personnages ? Elle ne comprend nécessairement rien du tout aux propos de ces petits génies, qui emploient nécessairement de leur côté le jargon scientifique le plus abscons. Il en résulte des blagues à la pelle, des jeux de mots, des quiproquos et des incompréhensions qui sont vraiment très bien vus mais... au bout d'une saison, on a compris le procédé, il n'y a aucun autre ressort comique si ce n'est "ce sont des nerds / c'est une oie". De plus, autre souci, tout ceci est beaucoup trop... écrit. Très bavard, très "j'ai-fait-une-liste-de-bons-mots".

              Côté personnages, même réflexion : ils sont bien trouvés et attachants, mais rapidement, on se lasse de les voir tourner en rond. Car aucun évolution n'est prévue pour eux au long de ces deux saisons. Leonard est amoureux de Penny, est brillant mais n'est pas non plus un génie et il est le seul des quatre amis à avoir un comportement relativement normal. Même si son amour des "nerderies" lui pose souvent problème. La seule surprise le concernant ? Sa mère, que l'on ne voit qu'un épisode ; et à la réflexion... son comportement est tellement attendu, finalement ! Quant à Sheldon, le génie de la bande, il est enfermé dans un système de règles inaltérables ce qui fait de lui un handicapé complet des relations humaines. Même chose, sa mère est son antithèse complète. Rajesh, l'Indien muet en présence de femmes, très souvent mis de côté joue sur son exotisme mais c'est un personnage support, point final. Quant à Howard, l'adolescent attardé juif vivant chez sa mère et obsédé par les femmes, il se révèle plus complexe mais reste aussi un faire-valoir pour Leonard et Sheldon. Quant à Penny, elle représente l'élément humain dans cette bande de scientifiques, qui leur apprend les rudiments de l'amitié et de l'amour. Mais sincèrement, du première épisode de la première saison au dernier de la seconde saison, il ne se passe... rien.

               Un big bang divertissant mais qui ne va pas plus loin.